La place Mohamed V, un emblème du vieux centre de Casablanca

Laviedevoyage.fr : Guide de voyage ! » Maroc » La place Mohamed V, un emblème du vieux centre de Casablanca

Le symbole même de la modernité de la ville de Casablanca se canalise sur son vieux centre, il porte le nom de place Mohamed V. A l’époque du protectorat français, Hubert Lyautey avait imaginé ce centre et l’a même créé de part et d’autre. Il y plaça chaque bâtiment et érigea même une statue à son image, il l’appela place du général Lyautey. Mais, qu’en est-il aujourd’hui ?

Place Mohamed V, aujourd’hui

Au fil du temps, cette célèbre place du centre casablancais a changé de noms à plusieurs reprises. Tout d’abord, elle fut appelée place de la victoire ou encore place du général Lyautey en hommage à son créateur, puis elle prit le nom de place administrative à cause de la présence de nombreux bâtiments officiels du pays, mais enfin, après l’indépendance du Maroc, elle est devenue la place Mohamed V et continue de l’être jusqu’à nos jours.
La place Mohamed V se trouve au cœur même de Casablanca, dans ce qu’on appelle aujourd’hui le vieux centre. Il est difficile de la rater, puisqu’elle se trouve à quelques mètres au nord du parc la ligue arabe, les poumons de la ville et au sud de la place des nations unies. A l’ouest, vous pouvez tomber facilement sur la cathédrale du Sacré-Cœur. Elle regroupe également plusieurs édifices historiques du début du 20ème siècle.
Cette place représente le premier visage de la modernité de la ville, ainsi que son développement rapide. Elle est également une image très ancrée dans la culture marocaine, spécialement avec sa fontaine et ses pigeons.

Place Mohamed V, hier

C’est à l’époque du protectorat français que la place Mohamed V est née. Elle était à ses débuts un camp militaire rassemblant les forces françaises, puis elle fut transformée en le centre d’une ville moderne administrative.
Le maréchal Lyautey, premier résident général au Maroc, avait vu dans Casablanca une ville économique et pleine d’espoir, parmi toutes celles du pays. Il imagina que ce nouveau centre allait être une réelle extension de ce qui était déjà établi dans l’ancienne médina et le port. Il voyait en ce centre une chance d’accueillir les hôtels, les grands magasins, les banques et d’autres services pratiques. Il voulait garder son empreinte en donnant l’ordre de réaliser toute la place et ses différents édifices. Ainsi, il confia la tâche au cabinet d’Henri Prost en 1915 pour réaliser le plan d’urbanisme des lieux avant de lancer la construction.
Le consulat français fut le premier édifice à être réalisé en 1916 par Albert Laprade. Il fut suivi par le bâtiment de la Grande Poste par Adrien Laforgue dont la construction dura entre 1918 et 1920. Deux années plus tard, le palais de justice fut inauguré aussi. En 1936, l’hôtel de ville avec sa tour de 50m a vu jour grâce à Marius Boyer. L’année suivante, la banque du Maroc fut terminée par Edmond Brion.
Au centre de cette place, gisait une statue représentant Hubert Lyautey sur son cheval, mais elle fut déplacée devant le consulat français après l’indépendance du pays, pour laisser place à une fontaine en 1976. Cette dernière est un vrai régal aux yeux et aux oreilles grâce à ses jeux de son et de lumière qui se lancent chaque soir. En 2017, l’ouverture de toute une médina culturelle est prévue sous les directifs de l’architecte Christian De Portzamparc.

Place Mohamed V, une architecture et des édifices

Lyautey avait imaginé beaucoup de scénarios pour l’architecture des différents édifices qui entouraient la place Mohamed V, mais c’est le style néo-mauresque qui l’emporta. Il mêlait le moderne au traditionnel. Il s’inspirait même de l’architecture turque contemporaine de l’époque pour voir les décors de zelliges, pierres et autres, orner tous les édifices les plus imposants.
Le résultat est tout simplement époustouflant qui mérite le détour pour montrer l’œuvre du protectorat français sous son vrai jour.