Les plages de la province de Guanacaste : Vacances au Costa Rica !

Laviedevoyage.fr : Guide de voyage » Mes vacances » Costa rica » Les plages de la province de Guanacaste : Vacances au Costa Rica !

Parler de tourisme au Costa Rica, c’est d’abord rêver de Guanacaste. Située dans le Nord-Ouest de la République du Costa Rica, en Amérique latine, la province de Guanacaste est avant tout réputée pour ses nombreux atouts touristiques. Outre ses paysages naturels enchanteurs et variés, Guanacaste abrite des plages parmi les plus belles au monde. Ce qui rend d’ailleurs les plages de Guanacaste, irrésistibles, c’est qu’elles bénéficient d’un climat stable et ensoleillé, toute l’année. Aussi belles les unes que les autres, les plages de Guanacaste, rivalisent d’ego dans le charme qu’elles dégagent. Le tout dans un relief au style unique, qui fonde la spécificité de la province.

À la découverte de Guanacaste et de ses plages

À la découverte de Guanacaste

À la découverte de Guanacaste

Guanacaste fait partie des sept provinces que compte le Costa Rica. Avec une superficie totale de 10.141 km², la province de Guanacaste est la région la plus sèche du Costa Rica. Le climat y est réputé clément et le sol particulièrement fertile. À Guanacaste, les températures oscillent généralement entre 25° et 34°, selon les saisons. Le patrimoine naturel y est très riche et diversifié. La faune et la flore font partie des premiers signaux que la province envoie au visiteur qui la découvre. Par ailleurs, ce qui fait l’âme de la province de Guanacaste, ce sont ses sites balnéaires. Guanacaste revendique un littoral long de 200 km. Tout au long de ce littoral, qui s’étend le long du pacifique, l’on peut y découvrir des plages de renommée mondiale, qui ne désemplissent pas.

Grâce, notamment au climat ensoleillé qui jalonne la province toute l’année, les plages de Guanacaste sont rendues encore plus belles et plus attractives. On peut y pratiquer toutes sortes d’activités sportives et éco-touristiques de l’environnement balnéaire. Entre autres activités, parmi les plus en vogue sur les plages de la province, il y a le Surf, la natation, la pêche au gros, la plongée sous-marine ; pour ne citer que celles-là. Bien sûr, la liste n’est pas exhaustive. Les activités éco-touristiques y sont beaucoup plus variées.

À Guanacaste, la destination balnéaire la mieux connue, est la péninsule de Nicoya. Cette région, essentiellement montagneuse, s’étend sur une centaine de Kilomètres. Depuis quelques décennies, la Péninsule de Nicoya est devenue un véritable paradis touristique au Costa Rica, notamment en raison de la splendeur de ses plages. Conchal, carrillo, potrero, samara… En voilà quelques noms de plages, parmi les plus célèbres de Nicoya et de toute la province de Guanacaste. Que dire alors de Tamarindo ! Sur la Péninsule de Nicoya et dans tout, Guanacaste, la plage de Tamarindo est irréfutablement connue comme la plus enchanteresse. Sur cette plage, affluent chaque année des milliers de touristes. Ses eaux sont idéales pour la pratique du surf et de la natation. De toutes les plages de la province de Guanacaste et de Costa Rica, Tamarindo est réputée la meilleure pour accueillir les vacanciers.

Les plages les plus en vue

Les plages les plus en vue

Les plages les plus en vue

Tamarindo, c’est avant tout une baie. Une baie composée de plusieurs plages, dont, Tamarindo, Grande, Langosta et Ventanas. La plage de Tamarindo offre un panorama magnifique, qui alterne, sable et zones rocailleuses. À l’extrémité sud de la plage, se trouve l’île de Capitan. Sur l’aire de la plage de Tamarindo, une végétation épaisse formée de Tabebuia rosea, de tamariniers ou de cocotiers. La plage de Tamarindo est vaste. Suffisamment vaste pour accueillir le grand nombre de touristes qui viennent y passer des vacances chaque année. La plupart des visiteurs de la plage de Tamarindo viennent des USA. On y rencontre aussi, pas mal de ressortissants Français, et de citoyens d’autres régions du monde. La plage de Tamarindo est, au fil des décennies, devenue un carrefour de croisement de cultures. De nombreuses infrastructures de plaisance sont installées sur cette plage. Des hôtels, des restaurants, des services dans tous les domaines… On y pratique aussi régulièrement des excursions et des promenades à cheval. Cependant, la plage, aussi fréquentée soit-elle, n’abrite pas de grands buildings. Ce qui permet de maintenir un peu plus son décor naturel.

À quelques encablures de là, se trouve Playa Grande, ou la plage grande en Français. On l’appelle aussi “salinas”. Situé au nord de la baie de Tamarindo, ce site balnéaire fait partie du Parc national marin, appelé “Las Baulas”. Son emplacement géographique est pour cette plage, un atout essentiel dans sa préservation. Playa Grande est assurément l’une des plages les mieux conservées de la province de Guanacaste. Sa superficie s’étend jusqu’aux mangroves de la baie de Tamarindo. C’est aussi de là que l’on peut observer la diversité de la faune de Tamarindo, avec toutes ses espèces. Comme sur toutes les plages, Playa Grande est prisée pour ses rayons de soleil, qui drainent chaque année de nombreux visiteurs, en quête de bronzage. Les touristes adorent aussi cette plage pour son environnement salubre qui permet de faire des promenades et de profiter du beau temps. À l’instar de la plage de Tamarindo, Playa Grande accueille de nombreuses activités éco-touristiques. On y pratique de la baignade, de la plongée sous-marine de la pêche de gros, et du surf… En plus, il n’y a pas autant de monde que sur la plage de Tamarindo. Cependant, Playa Grande tient avant tout sa renommée internationale de ses grandes tortues. La plage accueille en effet, les plus grandes tortues du monde. Ces tortues appelées, Tortues luth viennent y pondre leurs œufs sous les regards admiratifs des visiteurs. La ponte des œufs des tortues luth, est sans doute la principale attraction de Playa Grande. Pour préserver cette particularité qui singularise Playa Grande et qui attire de nombreux touristes, les autorités du Costa Rica, en collaboration avec des organismes privés, œuvrent à la protection de ces nids. Dans ce combat, l’on retrouve également des bénévoles qui viennent du monde entier, s’engager pour cette cause. Certains habitent même avec les populations locales pour travailler ensemble à la préservation de l’espèce. Cette cohabitation de cultures crée une atmosphère de convivialité, dans les environs de la Playa Grande, entre populations autochtones et étrangères.

Dans le canton de Santa cruz, toujours dans la province de Guanacaste, se trouve une autre merveille qui hante les passionnés de tourisme balnéaire. La plage de Conchal ou Playa Cochal.

belle plage

belle plage

Longue d’un peu moins de deux Kilomètres, cette plage doit son nom au caractère particulier de son sable. Sable formé de milliards de fragments de coquillages dits conchas en espagnol. Ces fragments ont une allure sableuse. Sur la Playa Conchal, l’eau de mer est transparente. L’on y trouve aussi une végétation épaisse. À la Playa conchal, en dehors du sable de bord de mer, la végétation en elle-même est une attraction. C’est le cas de la mangrove de la plage. Ce décor original fait de Playa Conchal, l’une des plages les plus belles de la province de Guanacaste. Le site de Playa conchal est aussi prisé pour ses eaux limpides, propices à la baignade et au surf. Les touristes qui y affluent ne se privent pas non plus des promenades à pied ou à cheval. Les sorties en bateau font aussi partie de l’écosystème des activités touristiques pratiquées sur place. L’une des catégories de divertissements qui captive le plus les visiteurs de Playa Conchal, c’est celle des sports aquatiques. On s’y adonne abondamment sur cette plage propice à toutes sortes d’activités du genre. La pêche au gros y est également menée dans la pure tradition balnéaire Costa Ricaine. Il faut dire aussi que les eaux de Playa conchal sont remarquablement translucides. C’est d’ailleurs ce qui ajoute à cette plage, une note au-dessus de la moyenne à Costa Rica. Les infrastructures n’y manquent pas non plus. La densité de touristes qui s’y pressent chaque année, a favorisé les investissements dans des infrastructures adaptées au tourisme international. À ce titre, des hôtels et des restaurants, répondant aux normes internationales y ont été installés. L’autre aspect de Playa conchal qui attire, sont les ambiances nocturnes. En effet, à Playa conchal, il n’y a pas que la journée pour se faire plaisir. La nuit aussi, est un moment idéal pour faire la fête. Sur cette plage, on ne se donne pas vraiment de repos. Le succès de Playa conchal tient surtout à son authenticité naturelle, qui résiste bien aux assauts de la modernité. Le sable grisâtre de ce site balnéaire couvre une distance de trois kilomètres. Au sud de cette plage, se trouve la pointe de Centinela, où l’on peut se délecter de la vue d’une crique de sable blanc.

À Guanacaste, il y a aussi la plage Hermosa. Ce qui fonde par-dessus tout la spécificité de cette plage, ce sont ses eaux. Bordées d’une végétation abondante, comme sur la plupart des plages de la province de Guanacaste. Les eaux de la Plage Hermosa sont réputées calmes et d’une limpidité surprenante. Idéales pour la baignade et pour la natation, les eaux de la plage Hermosa sont d’une qualité internationalement reconnue. On y pratique aussi de la plongée et d’autres sport nautiques dont sont friands les touristes. La plage Hermosa est classée comme l’une des plus écologiquement, conformes de Costa Rica. Si cette plage a reçu le fameux drapeau bleu, c’est en raison de la qualité de sa conservation. D’ailleurs, la Playa Hermosa s’est vue décerner plusieurs prix nationaux et internationaux à cet effet. Outre le bord de mer qui fait l’objet d’un entretien particulier, les efforts consentis pour préserver la pureté du fond marin ont séduit au niveau international. L’une des motivations principales pour lesquelles les touristes déferlent sur cette plage, c’est le cadre idéal qu’elle offre pour le bronzage de la peau. En été, ils sont nombreux les vacanciers en provenance d’Europe ou d’Amérique à mettre le cap sur la plage Hermosa. De plus, l’atmosphère est plutôt sereine sur cette plage. Quoiqu’elle attire beaucoup de touristes, elle demeure tout au moins l’une des plages les plus calmes de la province de Guanacaste. Les infrastructures touristiques y existent aussi pour permettre aux visiteurs de passer un séjour agréable. La plage Hermosa offre indéniablement, l’un des plus beaux spectacles naturels du Costa Rica.

meteo du pays

meteo du pays

Si l’on retourne dans le sillage de la plage de Tamarindo, une autre plage tout aussi captivante attire les regards. Il s’agit de la plage Langosta. Située à une vingtaine de minutes environ de marche de la plage de Tamarindo, la plage de Langosta a bâti sa réputation sur ses ballades équestres et ses activités de surf. Très calme, cette plage est l’endroit idéal pour ceux qui préfèrent profiter de leur quiétude. Sur la Playa Langosta, on retrouve aussi des tortues luth. Ces fameuses tortues géantes qui font la renommée de sa consœur la Playa Grande. Certes, à Playa Langosta, elles ne sont pas aussi nombreuses, mais le spectacle de leur ponte est tout aussi magnifique, à contempler.

En revisitant les merveilles balnéaires de la péninsule de Nicoya, il est impossible de ne pas évoquer la plage de Carrillo. Situé le long du pacifique, ce site balnéaire fait incontestablement figure de joyau touristique parmi les nombreuses plages de renom, que compte le Costa Rica. Le sable qui borde la Plage de Carrillo, dont la localisation se confond avec le village éponyme de Puerto Carrillo est de couleur blanche. Les vagues ne sont pas très hautes. Ce qui garantit une certaine sécurité pour les touristes, réticents à affronter les grosses vagues. La plage de Carrillo accueille, en outre, de nombreuses familles, qui se déplacent dans leur entièreté. Des amateurs de natation sont aussi friands de cet endroit qui, offre des conditions optimales pour se jeter à l’eau. Sur la plage de Carrillo, il n’y a jamais d’affluence. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles de nombreux touristes préfèrent cet endroit, par rapport aux plages, beaucoup plus fréquentées. Autour de Puerto Carrillo, foisonnent plusieurs autres petites plages qui n’échappent pas non plus à l’attention des touristes. On peut citer par exemple, la plage d’El Roble, avec sa cascade et ses marécages. La Playa del Sur ou plage du sud en Français, environnée de palmiers et à laquelle l’on n’accède que par voie navigable.

À 4 kilomètres de là, la plage de Samara est aussi l’une des principales attractions touristiques de la Péninsule de Nicoya et de la province de Guanacaste. Cette plage attire, chaque année, des touristes du monde entier. Ceux qui affectionnent particulièrement le sport s’y attardent également. La plage de Samara étant réputée pour la qualité de son bord de mer est pratique pour les exercices physiques.

La province de Guanacaste abrite un nombre incalculable de plages. Des plus grandes aux plus petites, chacune tient une originalité spécifique qui la distingue de l’autre. Les plages de Guanacaste sont à juste titre réputées pour être les plus belles du Costa Rica. En effet, le tourisme balnéaire de ce pays d’Amérique du sud, gravite essentiellement autour de cette province. La renommée des plages de Guanacaste, a largement dépassé les frontières du Costa Rica. Chaque année, ce sont des millions de touristes qui visitent ce pays d’Amérique Latine, dont une part importante dans la province de Guanacaste, première destination touristique du pays.