Volcan Turrialba Costa Rica : Prêt à visiter un volcan eruption ?

Mes vacances Costa rica Volcan Turrialba Costa Rica : Prêt à visiter un volcan eruption ?

Le volcan Turrialba (3 340 m) est le plus oriental des volcans actifs du Costa Rica. Il est situé en plein cœur du canton de Turrialba, dans la province de Cartago. Après le volcan Irazú qui culmine à 3 432 m, il est le 2e plus haut volcan du Costa Rica. C’est un grand volcan, un colosse avec un complexe composé de 3 cratères. Le premier rapport d’activité du volcan Turrialba remonte à l’année 1723. Depuis le 4 janvier 2010, il s’est remis en activité avec d’importantes éruptions.

« La Tour blanche » ou « Rivière de feu »

Les volcans au costa rica
Les volcans au costa rica

Le volcan Turrialba est considéré comme le « jumeau » du volcan Irazù à cause de leur proximité et de leurs caractéristiques similaires. Les deux monstres cracheurs de feu prennent en effet appui sur le même socle. Le volcan Turrialba fait partie des volcans actuellement en activité au Costa Rica. Avec une altitude de 3 340 m au-dessus du niveau de la mer, il est le deuxième volcan du Costa Rica par son altitude. Situé dans la province de Cartago, le Turrialba se retrouve à l’extrémité orientale de la Cordillère volcanique centrale. C’est un stratovolcan très complexe, composé de basalte et d’andésite. Son sommet, tronqué d’une caldeira, comprend trois principaux cratères dont un seul est actif. Le Moyen-cratère est composé d’une petite dépression sans activité et d’une petite zone humide vers le centre du cratère. Quant au cratère central, il est le plus accessible et l’activité de fumerolles y est permanente, avec des températures qui varient entre 45 °C et 90 °C. Enfin, le cratère principal, situé au sud-ouest du cratère central, dégage des fumerolles. Une d’activité qui a emmené les autorités du pays à interdire à maintes reprises l’accès aux visiteurs et à le mettre sous une surveillance permanente.

Le passé éruptif du Turrialba est marqué par de puissantes éruptions de laves, de pyroclastes et de cendres qui ont atteint des centaines de kilomètres lorsqu’ils sont emportés par les vents en direction ouest.

volcan costa-rica
volcan costa-rica

La provenance du nom du volcan fait l’objet de deux conceptions différentes : une légende et une étymologique. Selon la légende, le nom Turrialba a été donné au volcan par les conquistadors espagnols qui, voyant les nuages de fumées qui s’échappaient de son sommet, l’auraient appelé « Torre Alba », soit la « Tour blanche ».

Le nom serait donc devenu « Turrialba » par déformation. La conception étymologique voudrait que le nom soit issu de la langue des indigènes Huetar pour qui « Turiri » signifie « feu » et « aba » désigne « rivière ». Turrialba signifierait donc « rivière de feu ».

Plus d’un siècle de calme relatif

Plus d’un siècle de calme relatif
Plus d’un siècle de calme relatif

D’un âge évalué à près de 1,5 million d’années, le volcan Turrialba a une réputation de maintenir le Costa Rica en haleine. Au cours des 3 500 dernières années, il a connu 6 grandes et violentes explosions, avec des expulsions de laves. Après 144 ans de calme relatif, sa dernière éruption ayant eu lieu en 1866, le volcan Turrialba s’est remis en activité en janvier 2010 avec une importante éruption phréatique, créant une nouvelle ouverture près du cratère au sud-ouest. Sa température est passée de 200 à 600 °C obligeant l’évacuation des habitants des deux villages de la Central et de El Retiro. D’autres éruptions sont intervenues en janvier 2011, janvier 2012 – où une nouvelle ouverture s’est produite à l’ouest du cratère – en mai-juin 2013, d’octobre à décembre 2014, de mars à mai, puis fin octobre 2015. Jusque-là, on la croyait endormi au point où les visiteurs descendaient à pied vers les cratères. Les dernières éruptions datent de début février 2016 et mai de la même année. Les cendres et autres sédiments projetés par son cratère ont recouvert la zone sur environ 3 km. Certaines agglomérations plus éloignées du volcan mais proches de la capitale San José ont même été touchées. À partir de novembre 2018, de nouvelles et violentes explosions font vibrer le sommet du volcan. L’activité actuelle du Turrialba se manifeste par la libération de la vapeur d’eau et de fumerolles, accompagnée d’une activité sismique manifestée par des microséismes.

Les premiers signes de ce retour en activité du volcan Turrialba ont commencé par être observés à partir de 2006. Les volcanologues du pays ont entre autres noté une augmentation très accrue de la concentration de gaz corrosif, notamment le dioxyde de soufre (SO2) à proximité du volcan. De 2 % en 2005, la présence de ce gaz dans les environs de la montagne est passée à 80 % en 2008, occasionnant de fait la rouille de toutes les structures métalliques situées dans les alentours et les brûlures des plantes et herbes. Dans le même temps, l’activité sismique dans la zone a augmenté expliquée en son temps par les scientifiques comme un processus de dégazage, qui se produit lorsque le magma se déplace de l’intérieur du volcan vers l’extérieur en vue de se libérer. Les séismes et la forte présence de gaz ont donc entraîné le départ des ménages vivant non loin du volcan.

Le premier rapport d’activité historique du volcan se situe en 1723. Celle-ci a été suivie de beaucoup d’autres au cours des années 1847, 1853, 1855, 1859, 1864-1866. Les éruptions de cette dernière année avaient projeté des roches, des sédiments et des cendres plusieurs centaines de kilomètres, jusqu’au Nicaragua.

volcan Turrialba
volcan Turrialba

Depuis son retour en activité, le Turrialba est devenu l’un des volcans les plus surveillés du Costa Rica. Les abords du cratère qui sont classés parc national ont par conséquent été fermés au public depuis janvier 2012.

Peu célèbre, mais pas pour longtemps

Le volcan Turrialba est très bien connu au Costa Rica et des passionnés de volcans. Mais il reste très peu célèbre en termes d’activités volcaniques contrairement à beaucoup d’autres de par le monde. Toutefois, tout porte à croire que le Turrialba n’a pas encore dit son dernier mot. Le nouveau regain d’activité de ce volcan situé à seulement 50 km de la capitale costaricaine, San José, laisse à penser que cette situation pourrait bien changer dans très peu. En effet, son activité s’est accrue depuis le 12 mars 2015 et sa sismicité est en constante croissance. De nouvelles ouvertures ne cessent d’être notées au fil des années depuis 2010. C’est d’ailleurs ce qui explique qu’il fait partie des volcans les plus surveillés de l’Amérique latine.

Par exemple, le 12 mars 2015, des éruptions survenues entre 11 h 00 et 14 h 12 ont projeté des cendres dans toute la vallée centrale. Ce qui déjà à cette date était considéré comme l’activité la plus importante depuis 1996. Mais c’est sans compter avec le Turrialba. Le 22 septembre 2016, le volcan a en effet enregistré sa plus puissante éruption de ces 20 dernières années. Les volcanologues du Costa Rica avaient alors noté un important dégagement de cendres, allant à presque 50 kilomètres d’altitude et formant un gigantesque nuage. Cette grosse éruption a d’ailleurs occasionné la fermeture de l’aéroport de San José pendant quelques jours pour manque de visibilité. En 2017, 2018 et 2019, le volcan Turrialba a à nouveau connu des activités éruptives. La dernière éruption date du 1er février 2019 avec des colonnes allant à plus d’1,5 km de haut

Un magnifique parc national provisoirement fermé

magnifique parc national
magnifique parc national

En plus de ses beautés naturelles, la présence du volcan fait de la région de Turrialba un site touristique prisé par les amoureux des volcans. Les abords du cratère du volcan classés parc national le 30 juillet 1955 reçoivent néanmoins très peu de visiteurs. Riche d’une surprenante flore et faune, on y remarque une végétation dense de forêt tropicale principalement montagnarde. Il y a aussi par endroits des plantations de cannes à sucre. Les espèces les plus représentatives de la flore sont : le chêne, le Cyprès, le myrte, etc. Quant à la faune, on peut y voir plus 84 espèces d’oiseaux dont le Quetzal, des Buses à queue rousse, de magnifiques colibris brillant fer de lance, le Tangara, le Pic, etc. Des mammifères à l’état sauvage comme le Coyote, le Lapin, le Tatou ou encore le Renard gris font la richesse du parc.

Avant qu’il ne soit fermé à toute visite en 2012 à cause de la reprise des activités volcaniques, le parc était accessible par deux voies. La première consiste à prendre par la route venant d’Irazu et l’autre par la route nationale n° 2, de San José, la capitale costaricaine, à Santa Cruz de Turrialba en passant par Cartago. Une administration, un service de restauration, des services de santé et autres sont disponibles au niveau du parc. Dans le parc, et par temps clair, les volcans Irazu, Barva et Poas et le point culminant du Cerro de la Muerte sont assez nettement visibles.

Jusqu’à sa fermeture, c’était le seul parc national où il était possible de visiter l’intérieur d’une caldeira volcanique et bénéficier une vue panoramique sur la plaine des Caraïbes.

La vallée du Turrialba

La ville de Turrialba se situe sur la route menant de San José à Puerto Limon. Juchée à 650 m d’altitude, elle est aujourd’hui l’un des rares endroits où on peut encore voir les vestiges de la civilisation précolombienne. C’est aussi une région avec de nombreuses plantations et des rivières déchaînées très propices aux kayakers et rafters. Coincée entre deux grands volcans, le Turrialba et l’Irazù, la vallée jusque-là préservée du tourisme de masse présente de belles végétations luxuriantes et des vues imparables sur la côte caraïbe.

Les autres volcans du Costa Rica

Pays d’Amérique Centrale, le Costa Rica fait partie avec le Guatemala, le Salvador, le Nicaragua et le Panama de l’arc volcanique d’Amérique centrale. Le pays en effet compte sur son territoire un grand nombre de volcans dont au moins 116 a déjà connu une activité volcanique. Actuellement, en dehors du Turrialba, on dénombre cinq volcans en activité.

Parmi les volcans du Costa Rica, l’Arenal se distingue particulièrement. Absolument majestueux d’un point de vue touristique, c’est un des 10 volcans les plus actifs du monde. Situé dans la cordillère volcanique centrale du Costa Rica, le volcan Arenal est l’un des plus célèbres d’Amérique Centrale. Il est situé au Nord-Ouest du Costa Rica à seulement 90 km de la capitale San José. Son cône volcanique produit par ses coulées de laves pouvant atteindre plus de 1 600 m d’altitude. Le volcan est entré en activité le 29 juillet 1968 et l’est resté jusqu’à ce jour. Si les éruptions sont devenues assez peu impressionnantes, la dernière grosse éruption remonte à l’année 1993, et, avant cela, dans les années soixante-dix, où l’explosion avait permis la création d’un deuxième cône.

Perçu comme le « Jumeau » du Turrialba dont il n’est distant que de 12 km, le volcan Irazú tire son nom de la langue indigène et signifie « montagne de tremblements ». Il est connu pour être le volcan le plus anciennement actif du pays. Culminant à plus de 3432 mètres de hauteur, il est également le volcan le plus haut du pays. C’est un strato-volcan qui est assez proche de la capitale costaricaine San José – seulement 30 km les séparent. L’une de ses éruptions a complètement détruit Cartago, l’ancienne capitale du Costa Rica. À l’instar du Turrialba, il est aussi facilement accessible en véhicule et son sommet est le siège d’un joli spectacle à cause de la lagune logée dans son cratère principal qui en fonction de la position du soleil passe du turquoise au rouge cramoisi. De son sommet, il est également possible d’avoir une vue imparable sur l’océan Pacifique et sur la mer Caraïbe.

Le volcan Poas-Chibusu « Le seigneur du vent » est un volcan actif subconique. D’une hauteur de 2 704 mètres, elle est en activité depuis 1 747. Situé à quelque 20 km de San José, il est constitué de 3 cratères, sa plus grosse éruption a été enregistrée en 1910. Il émet de grandes quantités de soufre au point où il est impossible à la végétation de pousser autour. Dans son second cratère se forme une lagune riche en soufre et en acide, qui en séchant intensifie l’émission de soufre et produit des pluies acides. Au nord du cône se trouve le cratère actif.

Le volcan Ricón de la Vieja est situé dans le Nord-Ouest du Costa Rica, précisément dans la cordillère de Guanacaste. D’une altitude de 1 916 km, il fait l’objet d’une bien singulière légende. Celle-ci raconte que pour empêcher sa fille d’épouser un guerrier ennemi, le père d’une princesse jeta le jeune homme dans le cratère du volcan. La princesse s’installa donc près du volcan pour pleurer son amoureux perdu et y apprit à utiliser les plantes médicinales. Le nom du volcan viendrait donc de cette légende.

Les autres volcans bien connus du Costa Rica sont Barva, Miravalles, Orosí, Platanar, Tenorio, etc.

Lampes Torche : Comparatif des meilleurs avec avis !

Comparatif Lampes Torche des 4 meilleurs de l'année Votre Smartphone n’est pas toujours performant et la batterie peut rapidement se vider. La meilleure solution consiste alors à adopter une lampe torche classique et vous serez sans doute surpris par la qualité puisque...

Défroisseurs Vapeur : Comparatif des meilleurs avec avis !

Comparatif Défroisseurs Vapeur des 4 meilleurs de l'année Le Meilleur Défroisseurs Vapeur et le plus acheté Comment utiliser un défroisseur vapeur ? Que vous utilisiez un défroisseur vapeur de maison ou de voyage, comme ceux que vous pouvez trouver sur cette page, la méthode...

Quand partir au Brésil ?

Le Brésil est le plus grand des États de l'Amérique latine. S'il est bien connu grâce à ses stars mondiales de football, il l'est également grâce à son fort potentiel touristique. Le pays a en effet travaillé à l'amélioration de sa conjoncture...

Fers à Repasser de Voyage : Comparatif des meilleurs avec avis !

Les tops promotions de Fers à Repasser de Voyage du moment Un fer à repasser de voyage Rowenta Lorsque vous partez en vacances ou lors d’un déplacement professionnel, vous souhaitez tout de même repasser vos vêtements et les fers classiques sont encombrants et...

Hélicoptère Grand Canyon : Survol du Grand Canyon en hélicoptère

La Terre regorge de merveilleux endroits qui ne cesseront jamais d’étonner l’être humain. Une si belle biodiversité qui aujourd’hui suscite l’intérêt d’un grand nombre de personnes. Si vous êtes donc à la recherche d’un tel lieu atypique qui en plus d’être...

Jardin de la Chute de La Paz, visitez Waterfall Gardens du Costa Rica

Le Jardin de la Chute de La Paz, est un parc écologique privé. Il est situé près du Parc National du volcan Poás, au...

Rafting sur la Rivière Pacuare : Jetez-vous à l’eau au Costa Rica !

Le Costa Rica est réputé pour ses paysages uniques et verdoyants. Une nature qui est aussi célèbre pour sa riche irrigation par un ensemble...

Quand partir au Costa Rica en se basant sur la météo ?

Il est toujours désagréable de programmer des vacances alors que les conditions climatiques ne sont pas celles escomptées. Si vous devez partager votre séjour avec...

Isla del Cano : Plongée et Snorkeling dans une réserve biologique

Pour vos prochaines vacances, avez-vous pensé à les passer au Costa Rica, plus précisément à l’Isla del Cano ? Pour un séjour détente et...